langue de belle mere bouture

Langue de belle-mère bouture : Rempoter pour un air pur et intérieur éblouissant

Dans l’univers des plantes d’intérieur, la langue de belle-mère, également connue sous le nom de sansevière (Sansevieria trifasciata), est un véritable trésor pour les amateurs de jardinage en appartement. Réputée pour sa beauté singulière et ses propriétés dépolluantes, cette variété offre également l’avantage d’être facile à multiplier grâce au procédé de la bouture. Penchons-nous sur la méthode de bouturage de la langue de belle-mère pour créer votre propre oasis de verdure chez vous.

Comprendre les particularités de la langue de belle-mère

Avant de nous plonger dans l’aventure du bouturage, il convient de mieux connaître la langue de belle-mère. Originaire d’Afrique tropicale occidentale, la langue de belle-mère, appartenant à la famille des Asparagaceae, est une plante succulente qui se caractérise par des feuilles longues et pointues vert foncé striées d’un motif jaune doré. Son aspect graphique et moderne lui a valu le surnom de « plante déco ».

Cette plante est non seulement esthétique, mais aussi fonctionnelle, puisqu’elle fait partie des plantes dépolluantes. Elle contribue à purifier l’air intérieur en absorbant et neutralisant certains polluants tels que le formaldéhyde, le benzène ou encore l’ammoniac. La NASA recommande d’ailleurs la présence de cette plante dans les environnements clos comme les habitations ou les bureaux pour assurer une atmosphère plus saine.

Bouturer la langue de belle-mère : le choix du matériel

Pour réaliser le bouturage de la langue de belle mère, il vous faudra :

  • Une paire de ciseaux ou un sécateur propre et désinfecté
  • Un pot avec un trou de drainage au fond
  • Un terreau spécial plantes d’intérieur ou succulentes
  • Des gants pour éviter toute irritation possible lors de la manipulation de la plante

Le mode opératoire en quatre étapes simples

Le bouturage de la langue de belle-mère peut se faire de deux façons : par division de rhizomes ou par la technique de l’apex. Dans cet article, nous abordons la méthode de l’apex.

Étape 1 : Couper les feuilles à bouturer

Commencez par choisir une feuille saine et bien développée, que vous couperez soigneusement à l’aide d’un sécateur propre et désinfecté, à sa base, près du rhizome. Vous pouvez couper plusieurs feuilles sur une même plante si elle est suffisamment vigoureuse.

Étape 2 : Laisser cicatriser les feuilles

Placez ensuite les feuilles coupées à l’ombre pendant quelques jours pour permettre la formation d’un cal (une petite croûte). Cette étape est essentielle, car elle évite le pourrissement des tissus et favorise la création de nouvelles racines.

Étape 3 : Préparer les feuilles pour le bouturage

Lorsque le cal s’est formé sur les bouts de feuilles, il est temps de préparer le terreau. Mélangez un terreau spécial plantes d’intérieur avec du sable ou de la perlite pour alléger la texture et assurer un bon drainage. Remplissez de ce mélange un pot propre et sec possédant un trou au fond pour évacuer l’eau.

Étape 4 : Planter les feuilles dans le pot

Prenez soin de vérifier l’orientation des feuilles avant de les planter, puis placez-les en profondeur (environ 5 cm) dans le terreau préparé précédemment. Il ne reste plus qu’à arroser légèrement et à déposer le pot à proximité d’une fenêtre sans soleil direct pour que la plante bénéficie d’une lumière suffisante durant toute la période de bouturage. Après environ quatre semaines, vous devriez remarquer l’apparition de nouvelles racines et feuilles, signe que votre bouture a réussi.

Rempoter la langue de belle-mère bouturée

Une fois la nouvelle plante bien enracinée dans son pot, il est temps de la rempoter pour lui offrir davantage d’espace pour se développer. Choisissez un pot légèrement plus grand que le précédent et remplissez-le avec du terreau spécial plantes d’intérieur. N’oubliez pas de laisser l’eau s’écouler après chaque arrosage pour éviter l’excès d’humidité et propice au développement des maladies.

Entretien de votre nouvelle langue de belle-mère

L’entretien de la langue de belle-mère est simple, même pour les jardiniers novices. Respectez ces quelques recommandations pour faire prospérer votre plante :

  • Arrosez une fois tous les 10 ou 15 jours en période de croissance (de mars à septembre) et réduisez à une fois par mois en période de repos (d’octobre à février)
  • Laissez sécher le substrat entre deux arrosages pour éviter les surplus d’eau
  • Maintenez la température de la pièce entre 15 et 25 °C pour assurer un bon développement ; en-dessous de 15°C, la langue de belle-mère risque de voir sa croissance ralentie voire stoppée
  • Exposez votre plante à une lumière vive sans soleil direct, car cela peut brûler ses feuilles
  • Pensez à dépoussiérer régulièrement les feuilles avec un chiffon humide pour maintenir leur beauté et leurs capacités à purifier l’air

En suivant ces conseils, vous pourrez multiplier et entretenir votre langue de belle-mère avec succès, offrant ainsi à votre intérieur un véritable écrin végétal tout en profitant d’une meilleure qualité d’air.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *