taille arbres fruitiers hiver

La taille des arbres fruitiers en hiver : Les meilleurs moments pour le faire

Il existe deux périodes idéales pour tailler son verger et son jardin : l’hiver et les premiers mois de l’été, c’est-à-dire juin et juillet. Selon la période choisie, la réaction des plantes change, ainsi que les résultats obtenus.

Voyons maintenant en quoi consiste la taille d’hiver et la taille d’été, quelles sont les différences, pourquoi il est généralement préférable de tailler en hiver et s’il existe des exceptions à cette règle.

Quand et pourquoi tailler en hiver ?

La taille d’hiver (ou taille à sec) stimule les plantes pour qu’elles produisent beaucoup de nouvelle végétation au printemps : elle peut être utile pour les jeunes spécimens, par exemple. En revanche, la taille d’été (ou taille en vert) diminue la vitalité des plantes : vous pouvez l’utiliser pour contenir les arbres ou les arbustes trop exubérants.

N’oubliez cependant pas que la taille est traumatisante pour les plantes, c’est pourquoi, que ce soit en hiver ou en été, vous devez toujours avoir une raison ou un objectif clair en tête et couper avec précaution. En fait, il est préférable de tailler petit à petit plutôt que de faire des coupes drastiques.

Pour les plantes qui perdent leurs feuilles (plantes à feuilles caduques), la meilleure période pour la taille d’hiver s’étend de début novembre à fin février. Pour les plantes à feuillage persistant , vous pouvez commencer plus tard, à partir de la mi-décembre, et continuer jusqu’en février. Cependant, il est préférable d’éviter de tailler pendant les périodes les plus froides, afin d’éviter que le gel n’aggrave les coupes exposées, et après de fortes pluies, car les plaies de taille sont des points d’entrée communs pour les parasites et les micro-organismes nuisibles qui prolifèrent dans l’humidité.

En principe, la meilleure période pour la taille est donc la fin de l’hiver. Il est déconseillé de procéder à la taille d’hiver au début de l’automne, lorsque les feuilles tombent ou avant. Il ne faut pas non plus attendre le printemps, lorsque les bourgeons s’ouvrent. Ces deux périodes sont très délicates pour les plantes, qui sont engagées dans des activités qui monopolisent la majeure partie de leur énergie. L’hiver est préférable pour la taille, non seulement parce que les arbres et les arbustes sont en dormance, mais aussi parce que c’est la période de l’année où il y a le moins d’organismes nuisibles et, par conséquent, le risque de maladie ou d’attaque parasitaire est plus faible.

Pour effectuer la taille d’hiver , vous pouvez utiliser des outils de taille manuels tels que des cisailles, un sécateur ou une scie à élaguer. Si les branches à couper sont situées en hauteur, vous pouvez travailler confortablement depuis le sol à l’aide d’un outil manuel télescopique – tel qu’un sécateur ou une scie à perche – ou d’une élagueuse télescopique à moteur. Vous pouvez régler la barre sur 5 positions, ce qui vous permet d’avoir toujours une excellente visibilité et une grande précision de coupe.

Quel que soit le type d’outil – manuel ou non – que vous préférez utiliser pour la taille d’hiver, il est important que les lames de coupe soient propres, afin de ne pas propager de maladies : vous pouvez facilement les désinfecter à l’aide d’alcool ou d’eau de Javel.

La taille d’hiver au verger : comment faire ?

Lors de la taille hivernale des arbres adultes, c’est-à-dire des arbres productifs, dans le verger, il s’agit de maintenir un bon équilibre entre vigueur et production de fruits, en permettant la croissance future des branches et des feuilles. Il en va de même pour les arbres fruitiers de votre jardin, si vous n’avez pas de verger.

Bien que les tâches de taille dépendent de l’espèce d’arbre et du type de culture, ainsi que de l’âge des arbres fruitiers, il existe des procédures standard. Tout d’abord, il faut nettoyer le feuillage en éliminant les drageons restants après la taille d’été, ainsi que les branches malades, abîmées ou sèches, et les souches causées par des cassures ou des tentatives de taille antérieures.

À ce stade, vous pouvez commencer à tailler. Taillez toutes les branches de plus de deux ans (c’est-à-dire celles qui ont leurs propres branches latérales) comme suit, en partant de la pointe et en allant vers la base :

  • Identifiez l’apex de la branche, en éliminant les ramifications qui lui font concurrence : utilisez des coupes de réduction, c’est-à-dire en coupant jusqu’à la fourche entre les branches.
  • De la même manière, redimensionner les branches latérales (ou limbes) en définissant leurs apex respectifs.
  • Éclaircir les branches pour que la couronne de l’arbre reçoive suffisamment de lumière et d’air : sélectionner les branches excédentaires et celles qui partent du même point ; éliminer les branches mal orientées, qui se chevauchent ou se croisent, les pousses qui poussent trop près de la branche d’origine, etc.
  • Taillez de plus en plus légèrement en partant de la pointe de la branche vers la base.

N’oubliez pas que la technique de taille des arbres fruitiers varie en fonction du type de plante : cliquez sur le lien suivant pour lire notre guide de la taille du pêcher.

Si vous voulez en savoir plus sur la coupe de réduction ou découvrir comment limiter le stress de la taille pour vos plantes, cliquez sur le lien suivant pour lire notre guide de la taille du pêcher.

La taille d’hiver au jardin : comment faire ?

Lorsque vous taillez des arbres à feuilles caduques dans votre jardin, limitez la quantité de branches que vous coupez, minimisez la longueur de chaque coupe et respectez la structure de la plante. Si l’on prend l’exemple d’un spécimen adulte en bonne santé, la taille ne devrait pas supprimer plus de 25 % des branches: l’élimination des branches par la taille d’hiver empêche en effet la croissance future des feuilles indispensables à la photosynthèse, processus dont dépend la survie de la plante.

Comme pour les arbres de verger, la taille des arbres de jardin consiste à raccourcir ou à supprimer complètement les branches par des coupes de réduction, en choisissant soigneusement le point de coupe et les branches/tiges à supprimer et à laisser.

Par rapport aux arbres à feuilles caduques, les conifères ne réagissent pas bien à la taille et repoussent avec moins de vigueur ; ils doivent donc être taillés avec parcimonie. Lors de la taille à la fin de l’hiver, il faut se limiter à supprimer les branches mortes, cassées ou malades, à éclaircir les branches mal orientées et à éliminer celles qui sont trop basses, au cas où elles gêneraient le passage sous la canopée.

En ce qui concerne les arbustes de haie à feuillage persistant ou caduc, qu’ils soient fleuris ou non, vous pouvez procéder à une taille d’hiver et effectuer les coupes indispensables pour réguler la forme de la plante et éliminer les branches qui poussent vers l’intérieur ou qui sont en excès, etc.

La taille d’hiver n’est pas idéale pour entretenir toutes les haies : par exemple, si vous souhaitez contrôler des plantes très vigoureuses et faire en sorte qu’elles conservent longtemps une certaine forme, il est préférable de les tailler en été.

Vous avez commencé à tailler récemment ? Voici un guide d’initiation qui vous dira tout ce qu’il faut savoir sur la taille des arbres.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *